Le débat sur l’avenir est sans valeur si l’on ne donne pas l’occasion aux générations futures de s’y exprimer. Ce n’est pas nous, mais eux qui seront les employeurs, les entrepreneurs, les travailleurs, les syndicalistes, les responsables politiques, les décideurs, les scientifiques, les soignants... de demain. Ils souhaitent être entendus et nous souhaitons les écouter et apprendre. À l'occasion d'un « Futurathon », 25 jeunes se sont penchés pendant 25 heures sur les 25 prochaines années. Voici leurs échanges sans filtres sur le thème « Science & Technologie ».

Éléments
Video Embed
Type
As List
Quote

Nous devons avoir confiance dans le fait que la technologie contribue à maximiser notre liberté.

Texte

Science & Technologie

Les jeunes estiment que l’utilitarisme constitue le fondement de l’évolution de la science et de la technologie. Il permet de mettre en balance la valeur morale et la contribution à l'intérêt général, déterminant pour le bien-être et le bonheur de tous. « La condition est claire : il faut tenir compte de la vision et des souhaits de la majorité et des groupes vulnérables dans la société. »

Les jeunes ne partagent pas tous le même point de vue à ce sujet. Certains ont toute confiance dans la technologie et la science, alors que d'autres sont inquiets et prônent la prudence. D'une part, ils considèrent la technologie comme l'instrument ultime pour maximiser la liberté de l'individu. L'intelligence artificielle permet d'automatiser les tâches routinières et harassantes et la technologie permet d'alléger physiquement les métiers pénibles. Enfin, la technologie donne accès à des montagnes d'informations qui multiplient les choix possibles. D'autre part, toutefois, ils redoutent le moment où la technologie remplacera l'homme. Certains jeunes estiment qu'à partir de ce moment, la technologie n'est plus source de liberté, mais de restrictions. 
 

Quote

La science doit se focaliser sur le soin apporté à la vie et non sur la prévention de la mort.

Texte

Les sceptiques sont principalement préoccupés par les nouveaux problèmes occasionnés par le progrès technologique. La digitalisation de la société affaiblit le lien avec la réalité, ce qui se traduit par exemple par des relations rapides et brèves beaucoup plus fréquentes. Les jeunes plaident pour le maintien et la consolidation de véritables interactions humaines, surtout à long terme.

Les optimistes, au contraire, voient la technologie comme le pilier dans la recherche de la stabilité et des interactions sociales. Pour eux, elle permettra aux hommes de donner un sens à leur vie de manière individuelle et collective. 

Tous les jeunes s'accordent à dire que la technologie et la science constituent un levier important pour l'amélioration des soins de santé. Ils attachent beaucoup d'importance à l'évolution de la médecine et se réfèrent au transhumanisme ou à la pensée spéculative qui tente de braver les limites imposées par la nature à l'existence humaine. « Il est important de vaincre ces limites pour pouvoir pourvoir aux besoins de l'homme. Mais l'accent doit être mis sur le soin apporté à la vie et non sur la prévention de la mort.»

Éléments
Image
Jeunes lors du Futurathon
Type
As List
Texte

Il faut contrôler la technologie

L'utilisation et les applications futures de la technologie doivent continuer à respecter les principes éthiques et être clairement délimitées et régulées au moyen notamment de codes déontologiques contraignants. La décision et le choix de recourir ou non à la technologie restent un droit de l'individu. De plus, la technologie doit être utilisée exclusivement pour améliorer la vie des hommes et apporter une réponse à des phénomènes sociétaux ayant un impact important sur l'intérêt général : le climat, la famine, l'exclusion, l'oppression, l'inégalité des genres, le racisme... 

Il appartient aux pouvoirs publics de veiller au respect de la vie privée, à la sécurité des données numériques du citoyen et à leur utilisation éthique. Plus spécifiquement pour les entreprises, ils doivent prévoir une méthode sans faille pour enregistrer et gérer les données internes et externes de manière correcte et pertinente.

La technologie peut également être un moteur du changement de mentalité nécessaire pour transformer l'actuelle société basée sur le profit en une société recherchant avant tout le progrès humain. 

Quote

La science et la technologie nous permettent de donner un sens à notre vie de manière individuelle et collective.

Texte

Deux points d’action

L’intelligence artificielle occupera une place centrale dans l'organisation et la gestion des données issues de toutes les sources imaginables (individu, entreprise, monde politique...). Elle sera en mesure de traiter l'ensemble de l'input afin de dégager des décisions et des solutions pour un avenir meilleur.

Mais… 

  1. L'usage abusif de données doit être exclu. La transparence est de mise en ce qui concerne les big data et la vie privée de tous les acteurs au sein de la société. Il appartient aux pouvoirs publics de déterminer les données qui peuvent être enregistrées ou pas et d'assujettir l'utilisation des big data à des conditions et des règles.

  2. La technologie et la science doivent être au service des besoins et souhaits du citoyen. L'homme doit être au cœur des préoccupations. L'importance croissante du transhumanisme doit être garantie par des codes déontologiques et des conditions, afin que la technologie et la science soient avant tout placées sous le signe de la santé durable de l'homme et de la société. Et cela ne concerne pas seulement la santé physique, mais aussi la santé mentale de l'homme. Les relations humaines restent primordiales. 

Découvrez aussi leur vision idéale des thèmes « Prospérité & Bien-être », « Gouvernance & Organisation » et « Vie & Travail »

0